Le bois des Basses Eaux a entre 100 et 150 ans environ, ce qui pour un espace forestier est assez jeune. Il faut imaginer qu’au 19e siècle, à cette place, vous auriez trouvé des prairies pacagées ou des vergers ; ces terres, abandonnées par la suite, ont été, petit à petit, conquises par la végétation arborescente. Saviez-vous que les populations d’arbres ne s’installent pas toutes en même temps dans un bois ? Ce sont d’abord les bouleaux
et les trembles qui occupent l’espace. Au fur et à mesure d’autres essences prennent place : le noisetier, le charme, le chêne et le hêtre.

A savoir

22 moulages d’empreintes d’animaux ont été disséminés sur le site. A vous de les retrouver !

 

 

 

 

Le discret blaireau

Terré dans les bois de pente, le blaireau (Meles meles), animal nocturne, est particulièrement discret. Vous reconnaîtrez son terrier à l’amas de terre fraîchement accumulé à l’entrée, formant une sorte de toboggan.

 

 

 

ok